Ignorer les liens de navigation
Accueil
Compétences
Enseignement
Ra&D
Actualité
Actualité
Publications et articles
Contact
Plus d'informations

 Liste des actualités

Trier par pièces jointesAppuyez sur Maj+Entrée pour ouvrir le menu (nouvelle fenêtre)
TexteFiltrer
Pièce jointe21.01.2014
3 Professeurs de COMATEC reçoivent de Watt d'Or 2014Appuyez sur Maj+Entrée pour ouvrir le menu (nouvelle fenêtre)

La distinction "Watt d'Or" est décernée chaque année au début janvier par l'Office fédéral de l'énergie (OFEN), pour récompenser les meilleurs projets énergétiques de l'année précédente.

Nous félicitons chaleureusement les Professeurs Jean-Michel Martin, Luc Espic et Jean-Michel Schulz ,qui ont tous les trois reçus le Watt d'Or 2014 dans la catégorie "Energies renouvelables" pour leurs participations au projet glass2energy de la société glass2energy SA.

Pièce jointe04.12.2012
Participation à la 5ème Conférence Internationale sur le Froid Magnétique à Température Ambiante ( THERMAG V ), à Grenoble.Appuyez sur Maj+Entrée pour ouvrir le menu (nouvelle fenêtre)
Du 17 au 20 septembre 2012, le Prof. Dr. Jacques Forchelet et M. Lotfi Zamni ont participé à la 5ème Conférence Internationale sur le Froid Magnétique à Température Ambiante ( THERMAG V ), à Grenoble.
Ils y ont présenté une conférence intitulée "Corrosion Tests of Gadolinium in Various Heat Conducting Fluids".
 
Pièce jointe22.05.2012
COMATEC-CO obtient un important financement CTI pour développer les nouvelles technologies de micro-perçage !Appuyez sur Maj+Entrée pour ouvrir le menu (nouvelle fenêtre)

COMATEC-CO obtient un important financement CTI pour développer les nouvelles technologies de micro-perçage !

L'objectif est de percer des micro trous de 50 microns à une cadence de 25 Hz et une précision de positionnement de 5 microns.  Les professeurs Alain Schorderet et Philippe Bonhôte (HEIG-VD  COMATEC-CO) poursuivront dans ce cadre leur collaboration fructueuse avec le laboratoire LFMI de l'EPFL du professeur François Gallaire (simulation numérique de la lubrification des paliers aérodynamiques). Les principaux défis sont le développement d’une broche à ultra haute vitesse (800'000 tpm) et d’un module de positionnement trois axes (module de micro usinage à haute dynamique, MUHD) pour positionner cette broche. 

23.02.2012
Bienvenue au Dr Alain Schorderet qui a rejoint le groupe des professeurs de COMATEC le 1er janvier 2012Appuyez sur Maj+Entrée pour ouvrir le menu (nouvelle fenêtre)

L'institut COMATEC a le grand plaisir d'accueillir le Dr Alain Schorderet au sein de son équipe.

 

Alain Schorderet a effectué ses études à l'EPFL où il a obtenu son diplôme d'ingénieur mécanicien en 1991. Il a poursuivi ses travaux de recherche au Laboratoire de mécanique appliquée de l'EPFL en développant des algorithmes de synthèse modale et d'optimisation par éléments finis dans le domaine de la dynamique de structures. Il réalise ensuite sa thèse de doctorat qui intègre ces deux thèmes et obtient le titre de docteur ès sciences en 1997. Il est engagé au Laboratoire de conception de systèmes mécanique pour développer la partie vibratoire de projets de recherche et industriels dans les domaines de la machine-outil, semi-conducteur, véhicules motorisés, spatial, etc. Ses activités incluent des modélisations expérimentales d'analyse modale, de cinématique et de thermomécanique. Il porte son intérêt sur l'adéquation des modèles de simulation numérique et expérimentaux, qui constitue la clé de voûte d'une démarche de conception mécanique saine et efficace. Alain Schorderet développe alors avec son équipe des capteurs mécaniques pour l'identification du comportement dynamique de motocycles de compétition et fonde, en 2002, sa start-up NRCtech SA au Parc scientifique de l'EPFL. Cette petite société fournit des services conseil d'expertise vibratoire et simulation numérique dans les domaines aussi variés que la compétition motoGP, les appareils médicaux, la machine-outil ou la haute horlogerie. Elle développe également des capteurs de couple de haute précision. Depuis 2002, Alain Schorderet partage son temps entre la direction de cette petite entreprise et l'EPFL où il dirige une équipe d'ingénieurs et doctorants et enseigne la conception mécanique au niveau Master. Ses travaux de recherche sont orientés sur 2 axes : les broches à hautes et ultra-hautes vitesses; les procédés et assistances ultrasonores. La démarche appliquée est fondée sur une approche duale numérique-expérimentale forte permettant par exemple d'identifier par optimisation les propriétés de paliers de broches. Ses travaux actuels concernent d'une part le développement de broches et rotors à ultra-hautes vitesses (>600ktpm) pour le micro-usinage, basées sur la technologie de paliers aérodynamiques hybrides et contrôle modal. D'autre part, il exploite la technologie ultrasonore pour réaliser ou améliorer le micro-usinage (50-200um) de matériaux métalliques et de céramiques, ainsi que pour l'assistance à d'autres procédés. Depuis janvier 2012, Alain Schorderet fait partie de l'institut Comatec du département TIN à la HEIG-VD. Durant cette année, il partage son temps entre l'EPFL et la HEIG-VD afin de transférer et développer au mieux ses activités à la HEIG-VD.

Il a dirigé plus d'une douzaine de projets de recherche et recherche appliquée majeurs, codirigé 4 thèses de doctorat, 33 projets de diplôme et 62 projets de semestre EPFL. Il est l'auteur de 24 publications et 2 brevets dans le domaine.

 

26.09.2011
Bienvenue au Dr Jean-Louis Ligier qui a rejoint le groupe des professeurs de COMATEC le 1er septembre 2011Appuyez sur Maj+Entrée pour ouvrir le menu (nouvelle fenêtre)

L'institut COMATEC a le grand plaisir d'accueillir le Dr Jean-Louis Ligier au sein de son équipe.

Après des études d’ingénieur, l’obtention d’un DEA « Vibrations et Oscillateurs » et la réalisation d’une thèse en sciences de l’ingénieur consacrée à l’homogénéisation des plaques nervurées par développements asymptotiques, le Dr Jean-Louis Ligier  a travaillé comme Ingénieur thermo-mécanicien chez PSA E/R à La Garenne Colombes.

Cette période parisienne s’est poursuivi de 1990 à 1996  chez Glacier Vandervell comme responsable technique d’un service en charge de la réalisation des prototypes, des études clients, des analyses d’avaries, de l’élaboration de nouveaux outils d’analyse en lubrification et friction.

De 1996 à août 2011, le Dr Ligier a été responsable du service « Mécanique des Solides et Thermique »  chez RENAULT SA à Rueil-Malmaison. Il avait en charge les développements de méthodologies de calculs et d’essais dans les domaines de l’hydraulique, de la thermique, de la mécanique des structures, de la thermomécanique, de la fatigue et de la lubrification ainsi que le pilotage de l’analyse et de la résolution des problèmes mécaniques non appréhendés par les méthodologies de calculs standard.

Le Dr Ligier est l’auteur de 4 ouvrages scientifiques et techniques, d’une dizaine de brevets et d’une cinquantaine de publications scientifiques.

 

25.11.2010
COMATEC - Technique d'emballage et de conditionnementAppuyez sur Maj+Entrée pour ouvrir le menu (nouvelle fenêtre)
La page du laboratoire de technique d'emballage et de conditionnement est maintenant en ligne. Vous pouvez la consulter ici
22.10.2010
COMATEC - Science et génie des matériaux Appuyez sur Maj+Entrée pour ouvrir le menu (nouvelle fenêtre)
La page du laboratoire de science et génie des matériaux est maintenant en ligne. Vous pouvez la consulter ici
15.09.2010
COMATEC - Essais non destructifs de matériaux Appuyez sur Maj+Entrée pour ouvrir le menu (nouvelle fenêtre)
La page du laboratoire d'essais non destructifs de matériaux est maintenant en ligne. Vous pouvez la consulter ici
01.09.2010
Le laboratoire d'essais non destructifs accueille un étudiant de l'UTT de TroyesAppuyez sur Maj+Entrée pour ouvrir le menu (nouvelle fenêtre)
Monsieur De Magnitot, étudiant à l'Université Technologique de Troyes, passera 6 mois au laboratoire d'essais non destructifs de matériaux pour effectuer un stage. Durant cette période, il comparera diverses méthodes de tests de matériaux composites pour en définir les possibilités et les limitations.
Ce travail doit permettre d'évaluer si les nouvelles techniques de contrôle développées au laboratoire donnent de meilleurs résultats que les solutions industrielles actuelles.